Archives du mot-clé politique éducative

VADÉMÉCUM 2016-2017

Un VADÉMÉCUM, instituant les pratiques de l’école ?

Certains pourront se demander à quoi ça sert…

À accueillir les nouveaux enseignants de l’école, sans avoir à répéter les choses pour les anciens et donc éviter à ces derniers des pertes de temps ! Évitons la réunionnite !

À pérenniser des pratiques qui règlent le fonctionnement de l’équipe,  qui donnent la couleur de l’école en terme d’éthique professionnelle.

À anticiper des conflits qui peuvent survenir dans tout groupe humain, sur des questions délicates: répartition des classes, des élèves, …

À assurer la SÉCURITÉ et le SUIVI des élèves, …

Il s’agit donc de disposer d’un cadre de référence , utile, toujours re-négociable, adaptable en fonction des constats et des besoins…

Plus l’équipe se stabilise, et moins ce cadre écrit peut sembler nécessaire !

Et pourtant, chacun sait que tout projet finit par souffrir d’une perte de MÉMOIRE !

Alors, ce VADÉMÉCUM est une mémoire !

Il est aussi un instrument de lisibilité, vis à vis de nos partenaires.

Je vous en propose ici une version anonymée…

@PDF > vademecum-2016-2017-version-anonymee

capture-decran-2016-09-18-a-12-18-06

 

 

Un projet partenarial

Un projet partenarial ne s’improvise pas!

Il engage des responsabilités partagées avec des structures existantes et des personnes salariées ne dépendant pas de l’éducation nationale.

Je vous propose ici un exemple de projet partenarial soumis aux autorités respectives des acteurs du projet.

Aboutira-t-il ?

Projet Classes ouvertes

Fiche de suivi individuel des aides

Dans le cadre de notre politique d’aide, nous essayons de garder la trace des aides dont chaque élève bénéficie durant son passage à l’école primaire.

Cette fiche mise à jour est collée dans le dossier scolaire : elle est renseignée chaque fin d’année par tous les enseignants de l’école.

Le dossier scolaire est ensuite donné à la famille en fin de CM ou détruit.

 

capture-decran-2016-10-16-a-07-19-17

@PDF  fiche-suivi-des-aides-2016

Accueil dans les classes

Nous testons sur cette fin d’année, sur proposition d’une collègue,  un accueil dans les classes à 13h35…

Ce temps d’accueil que nous organisions comme partout dans la cour d’école ne nous satisfaisait pas: temps d’excitation à la sortie du repas de la restauration scolaire et juste avant la reprise des cours!

Beaucoup de temps perdu dans des déplacements collectifs entrecoupés d’arrêts et parfois de rappels à l’ordre…

Pas la meilleures façon d’entrer en relation avec ses élèves pour l’enseignante,  de se recentrer sur le scolaire pour les enfants.

Les élèves montent désormais dans leur classe dès leur arrivée, tranquillement, pour un temps d’accueil avec leurs enseignant(e)s… dans leur classe.

Montées autonomes dans les étages , en suivant un chemin balisé sous la surveillance d’adultes…

Entrée dans la classe, installation, sortie du matériel personnel, jeux de société dans un coin, lectures dans un autre, discussions… Mots échangés avec la maîtresse!

Temps gagné!

La sonnerie retentit, les enfants s’assoient et la classe peut commencer!

Nous sommes en phase d’expérimentation.

Je questionne les élèves qui semblent apprécier, les enseignantes qui expriment leur satisfaction… pour le moment.

Il faudra voir ce que ce dispositif donne dans la durée, avant de valider ou non ce fonctionnement.

Mais attention, ces temps doivent être pensés, en termes d’organisation (bien sûr)  mais aussi  de contenus…

 

Classes ouvertes, fin d’expérience

L’école travaille sur le climat scolaire depuis trois ans. Le but de ce projet est d’améliorer les relations pour favoriser les apprentissages.

Le travail engagé n’est pas une assurance définitive contre tout évènement contraire à ce qui est attendu!  Il vise à:

  • agir de façon préventive, en mettant en jeu des actions sur différents leviers (cf projet)
  • être prêt à réagir en cas de problème, car nul ne peut garantir qu’il n’arrivera rien!

L’école vient de terminer son expérience « Classes ouvertes ».
Trois classes s’étaient lancées dans l’aventure, non sans une certaine appréhension.

« Donner sa classe à voir, c’est un peu comme si on ouvrait son foyer au regard des voisins!

C’est laisser entrer des « étrangers » dans son univers personnel, c’est donner quelque chose de sa personne, c’est  se dévoiler, c’est donner à voir sans que l’on sache vraiment ce que l’autre vient chercher ! »

Pas facile donc, et mieux vaut y réfléchir avant de se lancer dans l’aventure:

Pourquoi ouvrir sa classe ?

Pour qui ?

Pour obtenir quoi ?

Une observation voulue en 3 temps donc, pour éviter ce que l’on ne veut pas : le jugement des personnes!

Temps 1: une réunion préparatoire pour fixer un cadre , respectueux et protecteur.

Temps 2 : un temps d’observation en classe

Temps 3: une réunion de débriefing, pour échanger, questionner, mettre en perspective, identifier de grandes questions éducatives qui pourraient réunir parents et enseignants.

En 2 soirées, Mardi 17 et vendredi 27 mai, une trentaine de parents se sont retrouvés avec le Directeur et les enseignantes pour échanger sur cette expérience inédite.

100% de parents se sont déclarés intéressés, … Les uns ont parlé d’émotion, d’amusement, de surprise, d’intérêt, de compréhension, …

Tous ont pris la mesure de la complexité du métier d’enseignant, d’autres ont trouvé beaucoup de changements par rapport à l’école de leur enfance… Ils ont remarqué la motivation des élèves, la volonté des enseignantes de répondre aux besoins particuliers grâce au travail de groupe, … !

Je laisserai le mot de la fin à deux mamans qui nous ont touchés…

« Moi qui ai 4 enfants dont 3 très grands, je n’avais jamais eu l’occasion d’entrer dans une cour ou dans la classe de mes enfants, j’en rêvais! Dans cette école, il y a quelque chose de très particulier que je n’ai jamais ressenti à ce point: ici, on sent que l’enfant n’est pas qu’un élève, que l’enfant est pris en compte !« 

Un autre mot d’une maman qui a expliqué sa relation à l’école:

« Moi, c’est simple… je fais confiance aux enseignants, et je sais que l’on peut travailler ensemble!« 

Alors juste un mot, merci pour ces beaux compliments, tant ils soulignent ce que l’école tente de mettre en place !

Bon, nous ne sommes pas naïfs et cultivons la transparence, parce que la seule façon d’avancer , c’est de se confronter avec réalisme aux obstacles !

Même si l’école met en place beaucoup d’opérations d’ouverture en direction des familles (cour ouverte, classe ouverte, Discut’café, remise des bulletins en mains propres, BLOG de l’école, stratégie d’écoute, instants conviviaux, journal des parents) et travaille sur les relations avec et entre les élèves (écoute et surveillance active,  message clair, débats philo, conseils coopératifs, Education Civique et Morale,…) …  quelques familles, les plus éloignées de l’école, demeurent insensibles à ce que l’école  propose!

On observe par ailleurs que les  (très rares) parents qui créent des évènements conflictuels sont, la plupart du temps,  des parents qui ne fréquentent aucun des dispositifs proposés… Ils ne s’inscrivent pas dans un processus partenarial… pour des raisons très variées.

Bilan en conseil des maîtres le samedi 4 juin…  Ressentis, effets, élargissement de l’expérience , fin ?

Revenez nous lire!

Réunion des parents de futurs CP

En juin, prépare ta rentrée…

Accueillir les nouveaux parents  des élèves qui arriveront au CP en septembre.

Faire connaissance, découvrir les maîtresses, les locaux, le fonctionnement d’une classe de CP et ce qui change quand on passe d’une école maternelle à une école élémentaire.

Faciliter l’implication familiale si importante pour la réussite scolaire en donnant les bonnes informations, en commençant un partenariat basé sur la complémentarité…

Capture d’écran 2016-05-23 à 06.02.14

@PDF > Réunion Parents Futurs CP 2016

Classes ouvertes

Capture d’écran 2016-04-03 à 08.01.27Après l’opération  « cour ouverte » qui avait lancé un travail d’élaboration et de compréhension du REGLEMENT des espaces collectifs et qui vient de trouver un prolongement avec l’échelle de sanctions , La Rucklin se lance dans un dispositif  expérimental « Classes ouvertes« .

Nous savons tous l’importance de l’implication parentale pour la réussite scolaire des enfants , la nécessité d’une confiance mutuelle entre la Famille et l’École, condition de l’alliance sur quelques valeurs éducatives partagées.

Nous savons aussi  que certains de nos parents, les plus éloignés de l’école, ne viennent qu’avec beaucoup de réticences rencontrer les enseignants et  se retrouvent en difficulté, parfois en opposition,  avec les exigences de l’école: histoire personnelle, peur du jugement, sentiment d’infériorité, urgences de vie, représentations mutuelles erronées, méfiance, indifférence, valeurs… verticalité.

Les raisons sont multiples… des difficultés personnelles aux représentations culturelles sur le rôle des uns et des autres.

Nous questionnons (culpabilisons parfois ?) souvent les familles sur ces sujets, exigeant d’elles ce que nous, grands connaisseurs des codes du système , faisons pour nos propres enfants!

Il est, je crois, important de tout faire pour que « nos familles » prennent conscience de l’importance de l’accompagnement parental, de la nécessaire alliance entre adultes , parce qu’il en va de l’avenir scolaire et social de nos élèves, mais aussi de nous TOUS.

Ce questionnement des familles ne devrait-il pas s’accompagner d’un questionnement de nos propres pratiques sur bien des questions?

Savez-vous par exemple qu’une étude québecquoise (Conseil supérieur de l’éducation)  montre, à propos du travail à la maison,  que 70% des parents soutiennent leurs enfants et que 34% disent que les devoirs sont sources de stress et de disputes dans la vie familiale.

Une de nos mamans ne disait-elle pas récemment la même chose lors d’un Discut’Café ? Faire faire les devoirs à ses quatre enfants, chaque soir, serait devenu un temps d’affrontement , une exigence de l’école presque insurmontable pour une maman pourtant très désireuse de réussite scolaire?

On exige, on déplore, on aimerait, on critique, on se décourage, on voudrait, on attend que les choses changent… comme par magie.

Nous avons fait le choix de nous engager sur ces questions, et de chercher à créer les conditions de l’alliance sur quelques valeurs qui nous paraissent constitutives d’un climat scolaire favorable à ce qui fait le coeur de notre métier : le progrès scolaire !

Un groupe d’enseignants de notre école, va explorer ce printemps, un nouveau dispositif destiné à renforcer , ou à créer dans certains cas, les liens entre l’école et la famille… à outiller aussi les parents démunis sur ce qui fait un accompagnement parental réussi.

Un groupe expérimental chargé de défricher pour les autres, de créer les conditions de la réussite pour nos collègues qui ne sont pas encore prêts à se donner à voir,  et qui voudront peut-être se joindre à nous les prochaines années…

Inutile de préciser que ce dispositif reposera toujours sur le volontariat.

Je vous propose donc de suivre ici, pas à pas,   notre expérimentation « Classes ouvertes », jusqu’au bilan qui déterminera la suite donnée à l’expérience: arrêt ? continuité ? élargissement ?


CLASSES OUVERTES

Phase 1/  information des familles

Il s’agit d’informer toutes les familles de l’école, pour éviter les comparaisons entre classes et donner les instruments de la compréhension de l’expérimentation.

Classes ouvertes, info N°1

Phase 2/

Article de sensibilisation sur le BLOG de notre école : Accompagner la scolarité de son enfant

Phase 3/ Informations et Inscription

Capture d’écran 2016-04-28 à 06.26.21.png

La présentation du dispositif aux parents (10′) sera faite par chaque enseignant ouvrant sa classe, chaque jour, pendant que le Directeur et le Maître + prendront en charge leurs services de surveillance dans la cour.

Les réunions avec  les parents, après l’observation en classe, se feront en présence de chaque enseignant, sur des fonds d’accompagnement éducatif. Une demande a été faite dans ce sens à l’IEN par le Directeur de l’école. En cas d’impossibilité, ces temps seront pris sur les 36 heures d’APC.

Phase 4/ Organisation

Dernière ligne droite avant démarrage du dispositif!

Répartir les parents sur les différents jours pour limiter le nombre d’observateurs dans la classe.

La pression monte , il n’est pas si facile d’avoir un regard posé sur soi !

Capture d’écran 2016-05-04 à 06.57.19

Capture d’écran 2016-05-04 à 06.58.23

PHASE 5

Pour la suite, revenez nous voir…